Morlanwelz – 03.04.18
Stage Capsules vidéo – pour les 12-16 ans
Lire plus...
Morlanwelz – 03.04.18
Stage A pas de loup – pour les 5-7 ans
Lire plus...
Morlanwelz – 05.04.18
Stage Sur les traces du loup – pour les 8-12 an
Lire plus...
Morlanwelz – 09.04.18
Stage La ronde des fruits et légumes – pour les 5-7 ans
Lire plus...

Domaine régional Solvay — Château de La Hulpe


Le parc en quelques mots

Un univers à lui seul...
À la périphérie bruxelloise, le parc déploie ses pelouses, ses bois, ses arbres remarquables, ses massifs de rhododendrons,... plus de 450 espèces de plantes sauvages sont recensées sur le site.

Type de jardin

Champêtre
Contemporain
Jardin classé / exceptionnel Jardin classé / exceptionnel
Jardin remarquable Jardin remarquable
Jardin privé Jardin privé

Bienvenue à tous !

Visite en famille: le parc se prête particulièrement bien aux visites pour jeune public: étang avec canards, larges allées, grands espaces...

Amateurs de jardins: Aménagée au XIXe s. sur une partie de la Forêt de Soignes, la propriété a été acquise par le célèbre industriel Ernest Solvay en 1893, puis léguée en 1968 à l'Etat belge par son petit-fils Ernest-John Solvay. La richesse du parc donne lieu à de nombreuses études réalisées par des scientifiques du Jardin botanique national de Belgique, de l'institut royal des sciences naturelles de Belgique, de l'Unité d'Ecologie et de Biogéographie de l'UCL...

Première visite d'un jardin "exceptionnel": à voir absolument : la hêtraie cathédrale, le belvédère, les massifs de rhododendrons et d'azalées, les vallons forestiers, les étangs, le Jardin français, les arbres remarquables et la faune diversifiée.


Gestion environnementale

Arbres remarquables

Arbres remarquables du domaine du château de La Hulpe


Histoire du parc

Le fruit d'une passion

Quatre générations de Solvay ; Ernest-John avec son bébé.Le petit-fils d'Ernest Solvay, Ernest-John Solvay, passionné du château et de son parc, va le transformer et lui donner son prestige et sa configuration actuels.

C'est lui qui entreprend de vastes aménagements du parc, la plantation d'essences exotiques, la création du Belvédère et de son étrange escalier, de l'étang de la ferme, de la percée rectiligne qui débouche sur ce curieux obélisque artificiel de 36 mètres de haut.

C'est enfin lui qui, par donation(1968), offre le résultat de la passion d'une vie à l'Etat, c'est-à-dire à chacun d'entre nous, afin qu'il puisse à jamais demeurer dans son intégrité. Il y résidera jusqu'à son décès en 1972.

Actuellement, on trouve également dans le domaine la Fondation FOLON qui occupe la Ferme depuis 1998.