La Hestre – 24.11.18
Journée "Ste-Catherine au CRIE"
Lire plus...
La Hestre – 24.11.18
Visite du Parc "Les défenses secrètes des arbres"
Lire plus...
Attre – 01.12.18
Saint-Nicolas au parc du château d'Attre
Lire plus...
La Hestre – 08.12.18
Marché de Noël au CRIE
Lire plus...

Pour une mise en place d’une gestion raisonnée de vos espaces verts

Depuis le 1er juin, les gestionnaires d’espaces verts, qu’ils soient publics ou privés, accueillant du public* ne pourront plus utiliser de pesticides (herbicides, insecticides, fongicides,….). Cette mesure s’inscrit dans le Programme wallon de réduction des pesticides (PWRP) dont les objectifs sont de préserver les eaux de surface et souterraines, et également de réduire les risques sur la santé humaine.

Pour une mise en place d’une gestion raisonnée de vos espaces verts

Pour une mise en place d’une gestion raisonnée de vos espaces verts au sein de votre domaine.

Depuis le 1er juin, les gestionnaires d’espaces verts, qu’ils soient publics ou privés, accueillant du public* ne pourront plus utiliser de pesticides (herbicides, insecticides, fongicides,….). Cette mesure s’inscrit dans le Programme wallon de réduction des pesticides (PWRP) dont les objectifs sont de préserver les eaux de surface et souterraines, et également de réduire les risques sur la santé humaine.

Ce PWRP concerne tous les secteurs : agriculteurs, communes, entreprises de parcs et jardins, particuliers, hôpitaux, écoles, parcs et domaines touristiques avec des niveaux d’engagement variables d’un secteur à l’autre.

Au niveau des administrations communales l’utilisation de pesticides sur l’espace public sera totalement interdite à partir du 1er juin 2019 et cela y compris dans les cimetières et terrains de sport.

Si cette interdiction peut être vu comme une contrainte, elle peut être aussi l’occasion de revoir l’entretien de vos espaces verts et de l’orienter vers une gestion différenciée.

 

On entend par « gestion différenciée », une gestion adaptée à chaque espace en fonction de son utilisation par les visiteurs/usagers, ses contraintes (présence d’activités ponctuelles ou récurrentes, vandalisme,…), sa composition (type de plantes, présence de chemins, de mobilier,…) tout en limitant les intrants et les entretiens au stricte nécessaire.

Cette gestion différenciée peut aussi s’accompagner d’une amélioration de l’accueil de la biodiversité et d’une diversification des aménagements créant de la sorte des ambiances adaptées à divers publics.

 

Concrètement, cette gestion différenciée et plus écologique des espaces verts peut se traduire par des tontes différenciées au niveau de la fréquence et de la finition, l’intégration de plantes vivaces dans les massifs fleuris, une gestion plus extensive des arbres et arbustes, l’installation de paillage au pied des plantations,…

 

Adalia 2.0 peut vous accompagner pour mettre en place cette gestion différenciée au sein de votre domaine. Pour cela nous vous proposons différentes étapes :

  • Une visite de votre site afin d’avoir un aperçu de vos pratiques de gestion et d’étudier des pistes d’actions ;
  • Une formation pour l’ensemble du personnel de terrain (présentation de la gestion différenciée, de l’inventaire des espaces verts et des techniques d’aménagement et d’entretien) ;
  • Suivi de l’évolution de la gestion différenciée de vos espaces.

Des démonstrations de matériel de désherbage alternatif, d’entretien des pelouses et de fauchage peuvent également être organisées pour un ensemble de gestionnaires de domaine.

 

Pour en savoir plus, contactez notre conseillère Célia Larrinaga-Balseiro par mail (conseillere.gd@gmail.com) ou au 0470 99 03 20.

 

* Selon l’arrêté du gouvernement wallon du 11 juillet 2013, à partir du 1er juin 2018, plus aucun produit phytopharmaceutique (= Pesticides tels que les herbicides, insecticides, fongicides, acaricides,… utilisés pour la protection des plantes) ne pourra être utilisé sur les espaces accessibles au public (que le domaine soit public ou privé).

Il demeure toutefois des exceptions ; en effet, dans le cadre de la lutte contre certaines plantes invasives, certains chardons et rumex, l’utilisation de produits phytopharmaceutiques reste possible sous conditions. Pour en savoir plus consulter le site www.gestiondifferenciee.be ou prenez contact avec l’un de nos conseillers techniques.